L’entretien Professionnel

Ressources Humaines : L’entretien Professionnel

Le 5 mars dernier, l’assemblée et le Sénat ont voté et promulgué la loi de réforme de la formation professionnelle. Cette loi prévoit une place prépondérante à l’entretien professionnel. Qui est concerné ? Que prévoit les nouveaux dispositifs d’entretien annuel ?

Tous les salariés sont concernés par ce dispositif, indifféremment de la taille et du secteur de l’entreprise. Cet entretien remplace tous les dispositifs existant et est distinct de l’entretien d’évaluation.

Dès son embauche, le salarié est informé de la tenue d’un entretien annuel réalisé tous les deux ans. Cet entretien est consacré aux échanges avec son employeur sur la thématique de l’évolution professionnel, de l’emploi et de la qualification. Cet entretien est systématiquement proposé, dès le retour du salarié, d’un congé maternité, d’un congé de soutien familial, un congé d’adoption, un congé sabbatique, d’un arrêt maladie…

entretien professionnel

Lors de cet entretien, un document est formalisé et une copie est transmise au salarié. Ce document est la preuve que la salarié a bénéficié de cet entretien.

Tous les six ans, un récapitulatif du parcours professionnel est proposé et permet de vérifier si le salarié a :

  • Suivi au moins une action de formation ;
  • Acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience
  • Bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Si le salarié n’a pas bénéficié d’au moins deux actions sur trois, le compte personnel du salarié est crédité de 100 heures de formation. L’abondement est légalement définit par l’article L. 6323-13 (LOI n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale).

A lire également :

Le Compte Personnel Formation

Quizz – Réforme de la Formation Professionnelle

L’humour RH