Le calcul du salaire brut – salaire net : ce qu’il faut retenir !

Le calcul du salaire brut – salaire net : ce qu’il faut retenir !

Aujourd’hui, je vous propose un article rédigé par notre partenaire, le site www.coindusalarie.fr. Le salaire est la somme d’argent que vous allez percevoir en contrepartie de votre prestation de travail. Mais que percevez-vous exactement ? On entend parfois cette formule « Pour connaitre à peu près le montant du salaire net, il faut retirer 30% du brut ». Admettons, mais que représentent ces 30% et d’où viennent-ils ? On revient ici sur les choses à retenir pour bien comprendre comment se calcule votre salaire net.

Que contient votre salaire brut ?

Le salaire brut, pour ne pas le confondre, c’est celui que vous retrouvez en haut de votre fiche de paie.Le plus souvent, votre rémunération comprend un salaire fixe mais également des compléments tels des primes, des gratifications ou indemnités.

Sous réserve de respecter le SMIC (fixé à 1457.52 brut par mois au 1er janvier 2015), le minimum légal, votre  salaire résulte de votre contrat de travail, des accords collectifs, des usages de l’entreprise. C’est un élément essentiel de votre contrat de travail.

On peut cependant préciser qu’il existe des exceptions à ce principe du minimum légal. Par exemple, les mineurs ayant moins de 6 mois d’expérience peuvent percevoir un salaire inférieur de 20% du SMIC. Les jeunes en contrat d’apprentissage, très souvent, perçoivent une rémunération qui ne peut être inférieure à 55% du SMIC.

A cette rémunération de base, votre contrat de travail peut donc prévoir des rémunérations complémentaires telles que :

  • Des primes : Les primes très souvent correspondent à de la rémunération variable. La plus connue est la prime d’objectifs. L’octroi de la prime est alors conditionné à la réalisation ou non de vos objectifs fixés au préalable par l’employeur.

Vouspouvez également bénéficier d’une prime d’assiduité. Elle récompense le temps de présence des salariés au sein de leur entreprise. Son versement est également conditionné.

  • Des majorations de salaire : Elles sont encadrées soit par la loi ou par les conventions collectives. Les heures supplémentaires, le travail de nuit, le travail le dimanche ou encore le travail durant les jours fériés donnera lieu à des majorations de votre salaire. Une majoration de salaire n’intervient pas nécessairement tous les mois.
  • Des avantages en nature : Ils font partie de votre salaire brut à part entière. Les avantages en nature peuvent être extrêmement variés. A titre d’exemple : des tickets restaurant, une voiture de fonction, un logement de fonction ou encore des chèques emploi services.

Tout ceci constitue alors votre salaire brut c’est-à-dire votre salaire avant toute déduction.

0008015838N-849x565


Que perd votre salaire brut pour arriver au net ?

Prenons un exemple : Vous êtes cadre dans une entreprise et vous travaillez 45 heures par semaine pour un salaire brut de 3750 euros par mois.

Grâce à la calculette, voici ce que donne votre salaire net : 2830 euros par mois environ soit presque 1000 euros en moins.

Une telle différence s’explique en raison des charges salariales qui sont déduites de votre salaire brut.

Autrement dit : salaire brut – charges salariales = salaire net

Les charges salariales se décomposent de la façon suivante :

  • Les cotisations de la sécurité sociale qui comprennent, entre autre, l’assurance maladie, décès, maternité
  • Les contributions sociales telles que la CSG déductible et non déductible
  • Les cotisations du chômage comprenant l’assurance chômage et les cotisations de l’Apec
  • Les cotisations de retraite complémentaire

Que coûtez-vous à votre employeur ?

Si l’on reprend notre exemple précédent et à l’aide de la calculette, on s’aperçoit que vous coûtez à votre employeur 5 392.88 euros dont  1642.88 euros qu’il doit reverser en tant que charges patronales.

En effet, le taux moyen des charges patronales est évalué à 40% du salaire brut. Il est notamment utile de savoir ce que l’on coûte à son employeur avant de négocier une augmentation !