Formateurs, Connaissez-vous l’impact du décret Qualité ?

L’impact du décret Qualité pour les Formateurs 

Le décret relatif à la Qualité en formation a été publié le 30 juin 2015. Ce décret vise à définir la qualité des actions de formation.

  • Quels impacts pour les formateurs ?
  • Quels sont les obligations de formation pour les formateurs ?
  • Que va changer ce décret ?

Séance du 02/12/2009 : Hémicycle vide

L’objectif de ce décret est de responsabiliser les financeurs de formation – Les OPCA- à financer des actions de formation de qualité. Alors comment évaluer la qualité ? Quels sont les critères et les effets de cette loi ?

Adaptation des Moyens pédagogiques – Ce que dit la loi

En ce qui concerne les moyens pédagogiques, l’article L. 6316-1 précise que :

  1. L’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé [doit être réalisé]

Bien que certaines formations soient “standards” (ou catalogue) le décret précise qu’un travail d’adaptation doit être fait par l’intervenant. Le but est d’adapter la formation au public visé, pour que la formation ait le meilleur impact possible. L’adéquation du contenu avec le public visé est une pratique basique réalisée par tout formateur soucieux du résultat et de l’impact de son intervention.

  1. L’adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires ;

L’aspect pédagogique traduit par les objectifs, doit être adapté et retranscrit dans les dispositifs d’évaluation et d’accueil. Lorsqu’un formateur intervient, il apparaît normal de prévoir un suivi de l’action pédagogique. Le suivi pédagogique désigne toutes les actions mises en oeuvre par l’intervenant pour s’assurer de la compréhension et de la maîtrise du thème de la formation.

Le décret prévoit que l’évaluation des formations se fasse selon le contexte. Les formations techniques, comportementales ou métier ne s’évaluent pas de la même manière. Il appartient aux formateurs de produire une évaluation adaptée aux formations, qu’ils proposent. Cette démarche montre l’intérêt que porte l’équipe pédagogique aux résultats de la formation. Les Agefos PME de Bretagne précisent que : Dans la mise en œuvre de ce service aux entreprises, il ne faut pas oublier qu’évaluer ne constitue pas une fin en soi. Evaluer doit engager un effet de rétroaction sur les pratiques et les compétences des conseillers : l’évaluation bien conduite est formative, pour le conseiller et pour l’entreprise. L’évaluation doit en effet amener l’entreprise à prendre des décisions en vue d’améliorer les différentes phases du processus de formation : L’analyse des besoins, l’élaboration du plan de formation, les procédures d’achat, le pilotage du plan de formation…  

  1. L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation ;

En accord avec la démarche décrite ci-dessus, le décret précise que l’adéquation entre les moyens pédagogiques, techniques et l’encadrement doit être cohérente. Le décret ne prévoit pas de disposition particulière, l’organisme et/ou le formateur dispose d’une relative liberté pour assurer cette adéquation. Dans le cadre de la vérification par l’OPCA, l’organisme ou le formateur doit pouvoir justifier de la cohérence des actions mises en place.  Cette justification peut être basée sur les contenues et les supports pédagogiques produits lors de la mise en oeuvre de la formation.  

hammer-719068_1280

 

Quel impact a le décret qualité pour les formateurs ?

Formation des Intervenants

  1. La qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations

Le quatrième point abordé par le décret est la qualification et la formation continue des formateurs. Ici, les spéculations vont bon train. Beaucoup de formateurs s’inquiètent de ce point précis. Faut-il prévoir une formation de formateur (obligatoire) ?

Cela bouleverserait le marché et le fonctionnement de la formation en France. Rappelons qu’il n’est pas obligatoire de suivre une formation de formateur pour pratiquer ce métier. Cette règle reste inchangée. Ceci dit, le décret vient apporter une précision de taille : La formation (initiale ou continue) de l’intervenant doit être en adéquation avec la formation dispensée.  Ce qui transparaît clairement, c’est que le formateur doit pouvoir justifier d’une formation initiale ou continue en lien avec les formations qu’il dispense.

A noter que l’Agence Management RH propose de vous accompagner dans la création de votre organisme de formation. N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

Labellisation

L’article Art. R. 6316-2 exprime l’intérêt d’une labellisation ou d’une certification sans pour autant en préciser le caractère obligatoire ou en donner la nature.  Les organismes financeurs mentionnés à l’article L. 6316-1 inscrivent sur un catalogue de référence les prestataires de formation qui remplissent les conditions définies à l’article R. 6316-1 :

  1.    Soit dans le cadre de leurs procédures internes d’évaluation ;
  2.    Soit par la vérification que le prestataire bénéficie d’une certification ou d’un label au sens de l’article R. 6316-3.
  3.    Ce catalogue est mis à la disposition du public par chacun de ces organismes.

Les procédures internes d’évaluation

Le fonctionnement et la mise en œuvre des procédures internes d’évaluation aux organismes de formation, ne sont pas précisés. L’organisme ou le formateur doit néanmoins pouvoir justifier de cette procédure et des outils mis en place pour cette évaluation.

Certification ou Label pédagogiques

Bien souvent, la démarche de labellisation est basée sur une déclaration de l’organisme et souvent limitée à un dossier administratif. Avant de se précipiter sur le premier label ou la première certification venue, il est intéressant de consulter le manuel de référence sur la qualité produit par Centre Inffo :

[us_btn hover=”secondary” corners=”1″ outlined=”yes” bolded=”yes” iconpos=”left” hide_icon=”yes” align=”left” href=”http://www.centre-inffo.fr/IMG/pdf/2015_-_demarches_qualite.pdf” 0=”0=”0=”1=”target=”_blank”>Manuel”””” 2=”Centre” 3=”3=”3=”3=”Inffo””””” 4=”4=”4=”4=”icon=”star””””” style=”5″ link=”|target:%20_blank” label=”Manuel Centre Inffo”]

Ce manuel est d’une grande clarté et permet de mieux comprendre l’intérêt & le fonctionnement de la certification ou de la labellisation.  

Le décret exprime une démarche qualité indéniable, sans pour autant amener avec précisions les modalités de mise en œuvre de ce décret. Une chose est certaine, chacun peut préparer l’application de ce décret puisqu’il ne sera appliqué qu’en janvier 2017.

Vous aimerez également : 

La formation, outil d’intégration des collaborateurs

Évolution de la fonction DRH