(R)évolution du recrutement Partie 1

(R)évolution du recrutement Partie 1

Aujourd’hui, je vous propose un tour d’horizon des évolutions du recrutement à travers une série d’articles. Les évolutions du recrutement sont perceptibles et modifient les habitudes de la fonction. Nous pouvons nous poser la question suivante : Est-ce une tendance de fond ou simplement une adaptation de fonctionnement ?

Changer-le-monde - Copie

La situation du recrutement

Il est difficile de ne pas s’apercevoir, que le recrutement connaît ces dernières années une véritable mutation. Il existe néanmoins une constante que l’on retrouve dans nombre d’organisations. Le service Ressources Humaines, mobilise une part importante des équipes pour mettre en oeuvre le processus de recrutement. Les étapes se concentrent sur :

  • L’analyse des besoins en ressources humaines,
  • La recherche de l’adéquation entre les profils “rechercher & sélectionner” et les besoins de la structure ou du service,
  • La stratégie mise en place pour déployer l’opération de recrutement,
  • Les entretiens (souvent multiples)
  • Les tests d’évaluation,
  • L’intégration des nouveaux collaborateurs.

Pour chaque mission liée au recrutement les innovations arrivent peu à peu à améliorer les pratiques.

Les Changements de pratiques “culturelles”

L’utilisation des réseaux sociaux professionnels, en tête ces 5 dernières années, apparaît comme le changement plus marquant. En effet, Linkedin, Viadéo et Twitter sont une solution globale de recrutement.

Par exemple, en février dernier, Twitter a lancé sur toute l’Europe une journée consacrée à l’emploi. Sous le hashtag (#JouwBaan, #DeinJob, #VotreJob & #YourJob) le réseau social a proposé des milliers d’offres sur toute l’Europe. Plus de 33 000 Tweets ont été rédigé. Parmi, les entreprises mobilisées pour la journée : Axa, Monster, BNP Paribas,  la Gendarmerie… Ce rendez-vous est un succès à la fois pour le réseau social et pour l’emploi.  Twitter

Les avantages bien connus des réseaux sociaux

Les candidats personnalisent et organisent leurs profils à volonté. Linkedin a d’ailleurs ouvert l’année avec de nouvelles fonctionnalités permettant une personnalisation plus importante :

  • Organisation du profil,
  • Intégration de publications, d’images et même des activités associatives…

Viadéo, quant à lui, propose un relooking complet de son site pour la deuxième fois en trois ans. L’intérêt est bien entendu de mettre en avant l’expérience du candidat. Dans cette nouvelle version, le vécu professionnel et extra professionnel sont tous deux valorisés. Les réseaux sociaux ont bien compris la place prépondérante qu’ils occupent. A ce titre, ils proposent une offre payante destinée à la fois au recruteur et au candidat. Avec cette offre le candidat reste pro-actif dans sa démarche sur le web.

L’individualisation des recherches

Les recruteurs sont intéressés par des profils spécifiques. C’est une tendance de fond portée par les nouvelles technologies. Le coupage d’information via internet offre des perspectives jamais égalées jusque-là. Les recruteurs et chasseurs de tête disposent d’outils de croisement de données & d’informations permettant de trouver les profils spécifiques souhaités par leurs clients.

Une plus grande anticipation

La GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences) prend un essor dans les entreprises et les organisations publiques. Ainsi, les besoins en ressources humaines sont prévus et anticipés des années à l’avance. La GPEC est (normalement) en lien avec la stratégie de l’entreprise, ce qui en fait un outil précieux pour les décisionnaires.

Vous aimerez également :

La réforme et l’achat de formation

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences – GPEC