Management RH | Ecoute active – Qu’est-ce que c’est ? L’écoute active, explications
Hypnose, Méditation & Gestion des Emotions en entreprise Accompagnement des RH & Managers. DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES. Management RH accompagne vos collaborateurs
Hypnose, Coach, Hypnthérapeute , PNL , Avallon , Clichy , Accompagnement , développement , coaching , méditation , pleineconscience , conscience , développementperso , développementpersonnel , personnel , apprendre , comprendre , développer , setransformer
24356
post-template-default,single,single-post,postid-24356,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Ecoute active – Qu’est-ce que c’est ? L’écoute active, explications

Ecoute active - Qu'est-ce que c'est ?

Définition : L’écoute active est une compétence comportementale et une qualité humaine majeure. Elle permet de construire une qualité d’échange avec votre interlocuteur basée sur le confiance et la confiance mutuelle.

L’écoute active est aussi une méthode qui permet de mieux comprendre son interlocuteur et d’instaurer une qualité d’échange

Paradoxalement, cette technique consiste, principalement à être attentif et écouter, rien d’autre qu’écouter. Anne Charransol expliquait ces techniques d’écoutes dans un cadre pédagogique, dans un article précédent. Lorsque votre interlocuteur s’exprime, vous devez focaliser votre attention sur ce qui est dit, sans interruption, ni interprétation.

La maîtrise de cette technique est conditionnée par votre capacité d’attention et de conscience. 

C’est de votre intérêt sincère et de votre niveau de conscience que dépend la qualité de l’échange que vous construisez.

Quelles sont les étapes de l’écoute active ?

Elles sont au nombre de trois. Vous pouvez les appliquer et vous entraînez quasiment à chaque discussion. Dans la rue ? Avec votre coiffeur ? Vos amis ? L’écoute active vous permet de créer une connexion relationnelle forte au travers de ces trois étapes majeures.

Etape #1 : Ne rien dire, ne rien faire, ne rien penser, écouter !

La première étape lorsque vous souhaitez pratiquer l’écoute active consiste à taire toutes vos pensées. Vous aurez nécessairement envie de réagir à ce que vous entendez. Il est possible que vous souhaitiez couper la parole pour ne pas oublier d’énoncer une idée. Ne le faites pas. Contentez-vous d’écouter. 

Lorsque vous commencez consciemment à écouter, vous devez vous concentrer uniquement sur les propos et les mots prononcés :

  • Sans réagir 
  • Sans commenter
  • Sans retenir ce que vous souhaitez répondre ensuite
  • Sans penser à ce que vous allez faire après
  • (Bref, restez concentré et écouté, simplement). 

Finalement, essayez d’être dans une pure présence d’écoute. Cette première étape est pour vous l’opportunité de comprendre réellement votre interlocuteur, d’être attentif aux mots et aux expressions choisis (il ne faut pas sous-estimer le rôle de l’inconscient.

Soyez, également, attentif à l’observation des expressions non-verbales.  C’est essentiel !  Ainsi, vous noterez la corrélation entre le sujet de la conversation et les mouvements (souvent inconscients) qui sont émis.

Lors du récit, votre interlocuteur aura peut-être un mouvement incontrôlé de pied, de jambes ou encore un geste qui le rassure. Ce sont là aussi des indicateurs de compréhension de la conversation. 

Une fois que vous aurez compris cette étape, vous serez en mesure d’écouter ce qu’exprime la personne que vous avez en face de vous. 

Etape #2 : Reformulez, ne faites que reformuler.

Une fois que votre interlocuteur a complètement terminé d’expliquer sa situation et seulement lorsqu’il  a fini, vous pouvez reformuler. Qu’est-ce que la reformulation dans l’écoute active ? 

Cette étape vous permet d’indiquer à la personne que vous avez compris ce qu’elle vous dit. Vous ne faites que reformuler avec vos propres mots, vos propres expressions, ce qu’on vous a partagé.

Etape #3 : Posez les questions pertinentes et approfondissez les compréhensions

L’étape de la reformulation étant passée, il vous est maintenant possible de commencer à poser des questions, de préférences ouvertes (la réponse ne peut pas être oui ou non). 

Votre questionnement est fait sans jugement. La pratique de la  Communication Non Violente ouvre les portes de discussions riches. Ces interrogations vous permettent de mieux comprendre la personne en lui offrant un cadre rassurant, confiant et bienveillant.

Quand pratiquer l’écoute active ? 

Tout dépend de votre niveau de pratique mais l’écoute active peut être pratiquée presque en permanence. L’Humain est une source intarissable de connaissances et si vous souhaitez comprendre et connaître les rouages de l’esprit, commencez par écouter et observer attentivement. 

Vous souhaitez développer vos compétences comportementales ?

Contactez-nous