Comment observer les émotions ? - Management RH - Développement RH
Formation, Conférence & Reconversion. Gestion des émotions, transformation & accompagnement collaborateurs, Managers & Ressources Humaines.
Accompagnement , développement , coaching , méditation , pleineconscience , conscience , développementperso , développementpersonnel , personnel , apprendre , comprendre , développer , setransformer
25386
post-template-default,single,single-post,postid-25386,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Comment observer les émotions ?

Comment observer les émotions ? 

 

La définition d’une émotion a été explicitée dans l’article : Qu’est-ce qu’une émotion. Ici, vous comprendrez comment observer les émotions dans votre quotidien. Les émotions surviennent en nous mais, également chez toutes personnes de votre entourage. Les émotions se produisent partout et à chaque instant, dans la vie personnelle et professionnelle.

Comment observer les émotions dans son quotidien ?

Comme vous l’avez vu précédemment, une émotion nous pousse à penser, parler et agir. Pour observer ses émotions, il suffit donc d’observer ses pensées, ses paroles et ses actions. Facile me direz-vous. Sauf que les pensées vont à la vitesse de 34 mètres par seconde selon Hirsch, il est donc très difficile de les observer en situation classique. Il faut alors ralentir le rythme des pensées pour commencer à les noter plus finement. L’exercice le plus adapté est la méditation.

Comment observer les émotions avec la méditation ?

La méditation nous force à rester assis, dans un endroit calme et à focaliser notre attention. Notre attention peut être focalisée sur un objet, notre souffle ou tout autres éléments qui permettent de laisser reposer notre esprit. Après quelques minutes de pratique, il est simple de noter que le souffle et les pensées ralentissent. C’est à ce moment-là qu’il est possible de voir émerger en nous, les pensées qui créent les réflexions, qui créent elles-mêmes les paroles et les émotions.

 

Comment observer les émotions dans nos discussions ?

Quel que soit le contexte, professionnel ou personnel, les mots que nous employons, le vocabulaire choisi et les formules que nous utilisons sont la base à écouter. Ces choix continuels de nos éléments de langage, traduisent et trahissent nos pensées et nos émotions. Le problème, c’est que nous ne nous écoutons pas et nous n’écoutons pas les autres. Dans un article précédent, nous avons vu que l’écoute active est une compétences comportementale essentielle dans les rapports humains et aux émotions.

Comment observer vos émotions 🔎 ? Observer vos émotions en entreprise. Comprendre ses #émotions en 7 minutes💡

Comment observer vos émotions 🔎 ? Observer vos émotions en entreprise 💡

Observer les émotions dans nos habitudes

Dans votre quotidien, il est possible que vous ayez certains comportements ou certaines habitudes marqués. Lorsque votre entourage vous dit : “Tiens, tu es peut-être un peu excessif”, ou encore, “tu as tendance facilement à t’emporter”, “Tu manques de confiance aux autres ou aux situations”… Vous répondrez spontanément : “J’ai toujours été comme ça.” “C’est dans ma personnalité”. Il n’en est rien. Formation : Apprendre à gérer ses émotionsCe sont des émotions ancrés au plus profond de vous qui émergent par des comportements compensés. Ce que le professeur Aaron Beck appelle : les schémas émotionnels ou drivers émotionnels. Ces schémas créent des distorsions cognitives.

 

Observation des émotions et distorsions cognitives

Notre cerveau traite une quantité immense d’informations. Malgré cela, la quantité d’information est tellement importante qu’il est obligé de trier et de faire des choix. Ces choix sont basés sur nos habitudes et notre conditionnement, qui ont eux-même pris forme dans l’enfance et l’adolescence. Notre esprit n’est pas éduqué à observer les émotions mais à trier et à réagir en fonction de son vécu et de son expérience.

Exemple d’observation émotionnelle

Si je vous tends une tasse de thé vert, comment va réagir votre esprit ? Il va d’abord faire attention à la chaleur de la tasse. Puisque votre esprit a appris que le thé est chaud et que vous avez peur de vous brûler. C’est bien la peur qui va vous faire agir avec prudence lorsque vous saisissez la tasse. Cet exemple est fait pour montrer l’importance et l’action systématique de notre système émotionnel dans tous les actes de notre quotidien.

 

Concrètement, à quoi ça sert d’observer les émotions ?

Comme tout le monde, il arrive que vous viviez des situations à forte charge émotionnelle, des traumatismes ou tout autre expérience induite par la vie. La souffrance liée à notre incompréhension des émotions est une réalité intrinsèque à notre existence. Les phobies, le stress, les angoisses, les envies, tout cela peut être vécu différemment si vous arrivez à vous déconditionner. Le déconditionnement émotionnel vous permet de reprendre le contrôle sur votre vie et vos choix. Il vous libère d’une compréhension erronée de ce que vous ressentez et vous permet de vivre en harmonie avec la réalité.  La méditation vous permet de prendre conscience de vos émotions et de vous en libérer. Pour que les émotions ne soient plus un fardeau quotidien, qui vous empêchent de vivre. Tout ce que vous faites est induit par vous. Si vous avez ce type d’amis, ce métier, cette carrière, ce secteur, ces passions, ce n’est pas lié au hasard. Au contraire, c’est votre conditionnement qui vous pousse à être ou à devenir la personne que vous êtes actuellement. N’aimeriez-vous pas reprendre le contrôle sur vos aspirations de vie ?

Carl Gustav Jung l’aurait formulé ainsi : «Tant que vous n’aurez pas rendu l’inconscient conscient, il dirigera votre vie et vous appellerez cela le destin.»

Comment observer les émotions des personnes que l’on accompagne ou que l’on manage ?

Vous êtes peut-être coach, manager, leader, professionnel des Ressources Humaines ou simplement curieux d’en savoir plus sur vous-même. Dans tous les cas, il est essentiel de comprendre qu’il est quasiment impossible d’observer les émotions des autres, sans comprendre précisément les siennes. Cela passe nécessairement par une longue période de méditation et d’introspection comme nous l’avons vu plus haut. La marche, la méditation et l’introspection sont le seul moyen de comprendre et d’accepter ces émotions. Une fois que vous avez réalisé cette démarche, vous verrez que vous serez de plus en plus conscient de vos émotions et de celles des autres.

 

Quel questionnement réaliser pour observer ses émotions ?

Pour travailler avec ses émotions, il faut bien entendu les connaître. Pour cela, il y a trois questions clés que vous pouvez vous poser de manière ouverte et sans jugement. Comme le ferait un enfant. 

  • Quoi ? Qu’est-ce qu’est cette émotion ? Qu’est-ce qu’il se passe ici ? Autrement dit : que se passe-t-il dans notre tête ou dans notre coeur avec ce ressenti ?
  • Quand ? Quand est-ce que cette émotion émerge en nous ? Lorsque les émotions sont récurrentes, il est important de noter à quel moment, ces émotions arrivent. A quelle fréquence les émotions se produisent ? Est-ce qu’il y a un ordre ou viennent-elles en désordre ?
  • Où ? Dans quel environnement se manifestent les émotions habituellement ? Est-ce qu’il s’agit d’un environnement professionnel ? Dans votre famille ?

Donc travailler avec les émotions commence d’abord par comprendre ce que sont les émotions.

Le problème d’observer ses émotions

La difficulté principale que nous rencontrons, c’est que nous pensons connaître le problème. C’est un énooooorme problème, le plus important que nous ayons : Nous pensons savoir ce qu’est cette émotion et ce qu’elle implique. Spécifiquement lorsque nous sommes coach, RH ou managers. Nous pensons connaître le sujet et la plupart du temps, notre ego de sachant nous empêche d’avoir une démarche sincère et lucide sur nos propres ressentis et ceux des autres.

L'ennemi de la connaissance, n'est pas l'ignorance, c'est l'illusion de la connaissance.

Pour aller plus loin sur le sujet : Comment observer une émotion ?